Besoin de détox? Coupons le robinet !

Jeudi 4 juillet 2024.

En naturopathie, notre action consiste à accompagner une cure de revitalisation ou une cure de détoxination. Voici une technique vieille comme le monde qui soutient les deux à la fois.

Depuis des temps ancestraux, notre corps est équipé pour faire face aux périodes de rareté alimentaire. Il sait patienter plusieurs heures (plusieurs jours, même!) jusqu’aux prochains repas, il sait tout aussi bien faire face au manque calorique qu’au trop plein, tant que ces périodes restent d’une durée raisonnable.

Aujourd’hui, face à l’opulence des magasins et à la facilité d’accès à la calorie, la période de croisière est plus à la surcharge chronique qu’à la diète. Où sont passées nos jours de vache maigre ? Peu de risque d’en recroiser encore sous nos latitudes de nos jours. C’est un véritable acte de conscience et d’engagement que de diminuer sa portion calorique le temps d’un ou de plusieurs repas. Et pourtant, comme toute mise en balance, les deux doivent s’équilibrer pour notre organisme : l’excès comme l’absence. Entre les deux, c’est la sobriété.

Loin de cet équilibre, le trop plein, jour après jour, est source d’encrassement qui peut rester sourd de nombreuses années. Le corps étant programmé pour se rééquilibrer sans cesse, il peut donner le change un certain temps. Mais c’est ainsi qu’on voit se développer insidieusement ces « maladies de société » : syndrome métabolique, obésité, maladies dégénératives, … qui peuvent devenir de véritables pathologies une fois installées.

 

Mais en réalité, elles se sont longuement préparées avant de faire surface.

La main qui se ressert ou porte à la bouche sans avoir faim est la même qui peut décider de ne pas sortir d’assiette ce soir. »

A. Que se passe-t-il quand on jeûne plusieurs jours?

En l’absence d’apport, le corps est tout à fait équipé pour continuer de fonctionner avec un carburant qui évolue en fonction de la durée du jeûne.

Glucose en stock

Durant les 2 premiers jours de jeûne, une fois que le sucre circulant dans le sang issu du dernier repas, est utilisé (quelques heures), le foie est capable de libérer du glucose grâce à ses réserves stockées dans ses muscles et les tissus hépatiques. Ces réserves sont stockées sous forme de glycogène, il est facile à décomposer, mais il est limité (1 à 2j).

Des réserves de graisses

Si le jeûne continue au-delà des réserves en glycogène, le corps saura tirer son énergie au travers de 2 voies concomitantes qui ont lieu durant le jeûne :

  1. la néoglucogenèse : le corps est alors capable de décomposer les graisses (adipocytes) et protéines (usagées et endommagées en premier lieu) pour libérer du glucose, c’est la néoglucogenèse. C’est cette transformation qui fait que la glycémie se maintient pendant la durée du jeûne. Ce sucre étant à ce stade issu d’une source interne élaborée, le corps est alors au ralenti et se met en mode économie d’énergie. Si le corps peut fournir un effort physique et musculaire endurant pendant le jeûne, il ne pourra assumer en revanche un effort brusque de forte intensité. Trois organes sont capables de cette néoglucogenèse : le foie, les reins et l’intestin.
  2. la voie cétonique : au bout de quelques jours de jeûne, le corps met en place un nouveau carburant très efficace. En parallèle de la génération de sucre par les graisses et protéines, le foie va être capable de brûler les graisses pour générer un nouveau carburant composé de corps cétoniques. Ces corps cétoniques sont un substrat énergétique pour les cellules consommatrices d’énergie, le cerveau et les muscles en étant très friands. A ce stade, cette voie énergétique représente 75% de la source d’énergie, le corps continuant à fournir du glucose (par voie de néoglucogenèse) pour 25% des usages énergétiques.

En cela, le jeûne est un véritable nettoyage. »

B. 8 bonnes raisons de pratiquer le jeûne

Le jeûne est une véritable cure de jouvence qu’on offre à son corps. »

  1. Repos digestif : économiser l’énergie non utilisée à digérer pour la redistribuer ailleurs, là où le corps en aura besoin, notamment pour le travail de détoxination du foie.
  2. Nettoyage du foie et élimination des toxines. On peut voir des améliorations sur tout ce qui est migraines, douleurs articulaires , dermites, syndrome pré-menstruel, douleurs digestives, allergies, … et ce dès les premiers jours du jeûne et au-delà.
  3. Amélioration des défenses immunitaires, par le renforcement de la production des globules blancs et la régénération du microbiote intestinale.
  4. Régénération de la muqueuse intestinale et de la flore. Les cellules de l’intestin grêle (entérocytes) se renouvellent très vite, tous les 2 à 5 jours.
  5. Amélioration de l’énergie : durant le jeûne, si l’énergie est en economie et les nuits sont peu reposantes, le processus de jeûne redonne un élan de vitalité, dont les effets se font sentir aussi longtemps que l’hygiène de vie suit, après le jeûne.
  6. Régulation du poids, par une forte baisse des graisses.
  7. Régulation de l’appétit, par une normalisation des hormones de la faim de la satiété.
  8. Clarté mentale, temps pour soi et avec soi. Le système nerveux va se nourrir essentiellement de corps cétoniques, laissant de côté ce carburant excitant qu’est le sucre, pour les tissus glucodépendants (comme les globules rouges, dépourvus de mitochondries). Il s’en suit une sensation de connexion avec soi-même, de détente et de bien-être, exacerbée par une augmentation de la sécrétion d’endorphines et de sérotonine durant le jeûne.

C. Contre-indications au jeûne

Si l’expérience du jeûne peut convenir à bon nombre de personnes, quelques contre-indications existent. Soyons prudents, respectons les :

SEP : Sclérose en plaques
ttt : traitement

Pour toute question concernant ces contre-indications, contactez votre praticien.

D. Osez vous lancer !

Il est tout à fait possible de se lancer dans un jeûne de 1 à plusieurs jours en autonomie !

Mais un jeûne, ça se prépare, ça se vit et ça se rompt. Le foie va être fortement sollicité durant le jeûne, il est donc important de le préparer et de corriger les carences en minéraux et vitamines en amont avec des techniques simples et peu coûteuses. Le système digestif va se mettre en repos, il s’agit de le relancer ensuite en douceur et faire une reprise à la hauteur des changements que vous aurez opérés grâce au jeûne. Les bienfaits ne seront que plus visibles en soignant votre reprise alimentaire.

Si c’est la première fois que vous jeûner, venez apprendre à vous lancer et préparer votre jeûne

le jeudi 11/07 de 12h30 à 14h
au café WAD, 46 fbg Montmélian à Chambéry.

Sur inscription

Laisser un commentaire

Share via
Copy link